Vous êtes ici

La ville de Marseille participe activement à la lutte contre l’amiante dans les écoles

14 juin 2019

Consciente que la santé occupe une place essentielle parmi les enjeux majeurs pour le quotidien des Marseillais, la Ville de Marseille a procédé, par l’intermédiaire de bureaux d’étude agréés, à la réalisation des Dossiers Techniques Amiante (DTA) sur l’ensemble de son patrimoine y compris les établissements scolaires afin d’assurer la sécurité des 77 000 écoliers fréquentant les 444 écoles publiques marseillaises, et se conformer à la réglementation.

Depuis le 1er janvier 1997, la loi interdit d’utiliser des matériaux contenant de l’amiante dans toute nouvelle construction. Pour les bâtiments ou équipements existants, la même réglementation a imposé la réalisation d’un DTA spécifique à chaque bâtiment, mettant en évidence la suspicion ou non d’amiante, ainsi que l’état éventuel de matériaux amiantés dégradés. Ainsi, le dit DTA est transmis aux chefs d’établissements (directrice ou directeur du pôle scolaire) ou gestionnaires d’équipements municipaux (sportif, culturel…).
Cette démarche permet de s’assurer de la présence ou non d’amiante sur les sites devant bénéficier de travaux.

En cas de programmation de travaux, un diagnostic avant travaux est réalisé. Si la présence d’amiante est avérée, un plan de retrait est mis en place et doit recevoir la validation de la CARSAT. Les services municipaux sont particulièrement attentifs au respect de l’ensemble des procédures de cette réglementation très stricte quand il a ainsi été mis en évidence la présence de matériaux de type dégradé "flocage et calorifugeage de canalisation", notamment dans les chaufferies.
La dépose de produits ainsi que l’évacuation dans une décharge spécialisée ont été effectuées, conformément aux exigences de la Caisse d’assurance retraite et de la santé au travail (CARSAT).
​Depuis que ces interventions ont été réalisées, le patrimoine scolaire de la ville de Marseille est meminutieusent suivi afin d’assurer le maintien en bon état des matériaux identifiés par le contrôleur agréé. En cas de dégradation ou d’évolution que ce dernier peut signaler, la municipalité engage toutes les mesures qui s’imposent et le budget nécessaires pour traiter, voire neutraliser les zones concernées.

En parallèle, la Ville de Marseille poursuit son engagement pour l’amélioration et l’extension de son patrimoine scolaire et lance le Plan Ecole d’Avenir.
Par ailleurs, dans le cadre de l’opération de l’Ilôt Allar sur Euromed 1, un groupe scolaire de 8 classes (3 maternelles et 5 élémentaires) a été par ailleurs livré en septembre 2018.
Avec 231 millions d’euros votés pour l’année 2018, l’action éducative demeure le premier budget municipal et la priorité de la Ville de Marseille.

Réseaux sociaux

 

Suivez nous sur Facebook !

 
 

  Live Tweet